Comment savoir si l’embrayage de votre voiture est défectueux ?

Publié le : 12 juillet 20237 mins de lecture

Chaque constructeur automobile ou voiture a généralement un réglage spécifique de l’embrayage. Certains le font sous une forme plus « haute », d’autres sous une forme plus « basse ». Cependant, ce mécanisme très important peut présenter des signes indiquant qu’il a besoin d’être réparé.

Qu’est-ce que l’embrayage ?

Il est chargé d’engager ou de désengager le moteur de la boîte de vitesses. Lors d’un changement de vitesse, par exemple, le moteur doit être débrayé pour ne pas endommager le système, tout comme il doit être embrayé pour que le véhicule puisse rouler. Qu’est-ce qu’un embrayage haut et un embrayage bas ? Il s’agit d’expressions souvent utilisées pour désigner le « point » de l’embrayage. Lorsque l’on dit que l’embrayage est bas, cela signifie que son fonctionnement est sensible, c’est-à-dire que la voiture se met en mouvement dès que le conducteur commence à lâcher la pédale d’embrayage. Lorsque l’embrayage est haut, il devient moins sensible et il faut donc relâcher davantage la pédale d’embrayage pour que le véhicule démarre. La bonne nouvelle, c’est que la plupart du temps, ces positions d’embrayage sont facilement modifiables par un simple réglage, sans avoir à changer de pièces. Comment savoir si votre embrayage est défectueux ? Vous n’êtes pas sûr de l’état de votre embrayage ? Voici quelques signes qui indiquent qu’il est peut-être défectueux !

1 – Secousses de la pédale

L’un des comportements qui peut indiquer un problème est le tremblement de la pédale. Si elle vibre de manière excessive, il est important de faire vérifier le système d’embrayage pour détecter le problème.

2 – Embrayage dur

Si la pédale est rigide et nécessite beaucoup de force pour être actionnée, il est également très probable que l’embrayage soit défectueux.

3 – Pédale bruyante

Le système étant actionné par la pédale gauche, il est normal que des problèmes soient signalés par celle-ci. La pédale d’embrayage ne fait généralement pas de bruit et, pour cette raison, il est idéal de faire vérifier la situation de l’embrayage en cas de bruit.

4 – Passage des vitesses « gratté »

Si le conducteur n’appuie pas à fond sur la pédale d’embrayage lorsqu’il change de vitesse, il est possible que l’embrayage ait du mal à s’enclencher, produisant un bruit comme s’il grattait. Toutefois, si ce bruit persiste alors que la pédale est enfoncée à fond, c’est le signe que le système n’est pas bon.

5 – Patinage de l’embrayage

Ce terme est utilisé lorsque vous remarquez que le régime moteur augmente lors de l’accélération, mais que la voiture reste immobile ou à la même vitesse. Même avec la vitesse engagée, ce problème donne l’impression que la voiture est au point mort ou que l’embrayage est légèrement engagé, ce qui empêche le système de s’enclencher.

Comment préserver le système d’embrayage ?

Maintenant que vous connaissez les principaux « symptômes » d’un embrayage défectueux, découvrez les procédures à effectuer ou à ne pas effectuer pour préserver le système et lui assurer une plus grande longévité.

1 – Appuyer votre pied sur la pédale

Bien que de nombreux conducteurs sachent que cette coutume ne doit pas être pratiquée, beaucoup utilisent encore la pédale d’embrayage comme un reposoir pour le pied gauche, ce qui ne peut pas arriver ! Cette habitude entraîne une usure prématurée de l’ensemble.

2 – Changer de vitesse au bon moment

Les changements de vitesse fréquents et inutiles peuvent user l’ensemble plus rapidement, veillez donc à changer de vitesse aux bons moments et lorsque vous en avez besoin.

3 – Accélérer à outrance

Une autre pratique qui finit par réduire la durée de vie de l’ensemble du système consiste à trop accélérer et à relâcher l’embrayage rapidement, ce qui peut le faire surchauffer. Cette pratique est généralement effectuée lors des démarrages, pour que le véhicule accélère de la manière la plus efficace en visant la performance.

4 – Maintenir la voiture à l’arrêt avec l’embrayage

L’embrayage a un « point » d’équilibre où il ne laisse pas la voiture descendre une pente, mais ne lui fait pas non plus couper automatiquement le moteur (ce que l’on appelle « mourir »). Ce point est idéal pour aider le conducteur à démarrer la voiture dans les montées, mais maintenir la voiture à l’arrêt en utilisant cette pratique est quelque chose qui endommage le système et réduit sa durée de vie.

5 – Rétrograder

Si vous souhaitez prolonger la durée de vie de l’embrayage sans avoir besoin d’entretien, il est également important qu’il n’y ait pas de réductions de vitesse très exagérées, ce qui est généralement fait pour obtenir plus de vitesse du moteur et augmenter ses performances en passant d’une troisième vitesse à la première, par exemple.

Quand l’entretien doit-il être effectué ?

Le propriétaire du véhicule ne doit procéder à l’entretien de l’embrayage que lorsqu’il présente un problème. Pour identifier un défaut, il suffit de garder un œil sur les points que nous avons mentionnés ci-dessus, et si quelque chose d’étrange est remarqué, il est important d’emmener le véhicule dans un atelier de mécanique fiable pour analyser la nécessité d’une réparation quelconque dans le système d’embrayage de la voiture.

Combien de kilomètres dure l’embrayage ?

Cela dépend de l’utilisation que le conducteur fait de la voiture. Il n’est pas possible de dire combien de kilomètres un embrayage durera. D’une manière générale, si la voiture est davantage utilisée en ville, les changements de vitesse seront plus nombreux et la voiture sera davantage soumise à des situations de stop and go, de sorte que l’embrayage durera moins longtemps. Maintenant que la voiture est utilisée plus souvent sur la route, l’embrayage n’est théoriquement presque plus sollicité et devrait donc durer beaucoup plus longtemps.

Plan du site